05/06/2024

Réduire sa consommation d’eau

Comment réduire sa consommation d’eau ?
On retrouve souvent le chiffre de 150 litres d’eau potable consommés en moyenne par jour et par français. Et vous, combien d’eau pensez-vous consommer chaque jour ?

Petit tour d’horizon des postes d’écoulement au quotidien …

GUIDE D’ACHAT

Comment réduire sa consommation d’eau ?

Il y a une grande disparité dans la consommation d’eau de chaque citoyen du monde :

Aux Etats-Unis, on parle de 450 litres par par jour et par personne, 320 litres au Japon, 75 litres dans les zone urbaines d’Afrique et 10 à 20 litres dans les zones rurales d’Afrique.
Si la moyenne mondiale est estimée à 35 litres par terriens, alors les petits français que nous sommes ont encore beaucoup d’efforts à faire pour diminuer notre usage disproportionné de l’eau potable ! Pour rappel, 1 milliard de terriens n’a pas accès à l’eau potable, et 2,6 milliards à un assainissement de base.

Comment contrôler sa consommation d’eau ?

Si, comme on l’a vu, la moyenne française est à 150 litres d’eau potable consommée chaque jour, peut-être êtes vous déjà en deçà ?

Pour commencer, le plus simple est d’aller voir votre facture d’eau pour connaître votre consommation annuelle. Si vous êtes à moins de 50 m³ (50 000 litres) par an et par habitant du foyer, vous faites déjà partie de la moitié de la population française la moins consommatrice d’eau : c’est déjà bien.

Ensuite, savez-vous qu’il est estimé que les réseaux d’eau de la ville fuient à hauteur de 20% de l’eau qui y circule ? Pour 5 litres d’eau qui arrivent jusqu’à chez vous, il y en a déjà 1 qui s’est perdu en route ! Mais comment savoir si vous n’avez pas une fuite après votre compteur, c’est-à- dire dans VOTRE circuit d’eau domestique ? Le soir, avant d’aller dormir, coupez l’arrivée générale d’eau, au compteur et notez bien l’indice indiqué, au litre près !
Le lendemain matin, avant d’ouvrir de nouveau le compteur, vérifiez si l’indice à évolué dans la nuit. Si c’est le cas, c’est qu’il y a une fuite quelque part !

Ensuite, faisons l’inventaire des postes de dépenses en eau de votre foyer :

On peut identifier deux catégories principales

1) l’hygiène et nettoyage et 2) la consommation alimentaire.
C’est bien ce premier poste le plus grand consommateur : dans la salle de bain, c’est près de 93% de la consommation d’eau du foyer : douches (ou bains?), toilettes à chasse d’eau et lavabo consomment déjà 100 litres à eux seuls.
Une douche de 5 minutes, c’est environ 60 litres (un bain, minimum 150 litres).

La chasse d’eau, absurdité à 6 litres par passage, soit 70 litres d’eau potable par jour pour une famille de 4 personnes !

Argument de taille pour celui qui hésite à passer aux toilettes sèches : 13m³ par an qui finissent aux toilettes !

Passons ensuite à la cuisine : si nous excluons l’usage alimentaire (nous y reviendrons), approchons nous des eaux de lavages (vaisselle en particulier) : Si vous faites votre vaisselle à la main, en laissant l’eau couler en non-stop, c’est jusqu’à 50 litres utilisés. En remplissant un bac pour faire l’intégralité de votre vaisselle, vous limiterez l’usage de l’eau à 15 litres (c’est 4 fois moins !). Le lave-vaisselle consomme 10 à 20 litres par cycle, et permet de laver une quantité importante de vaisselle avec la même eau. Il semblerait bien qu’on puisse le mettre dans la catégorie des moyens d’économiser la ressource en eau.

Enfin, passons à la buanderie : votre machine à laver le linge consomme de 40 à 90 litres par cycle. C’est clairement significatif dans votre consommation d’eau potable. Comparez bien les modèles de machine à laver avant d’acheter.

Nous ne nous attarderons pas ici sur la consommation d’eau au jardin (2m³ d’eau par an en moyenne pour un jardin de 100m²), dans une éventuelle piscine (10m³ par an en moyenne) ou encore en nettoyage de la voiture : ce sont les postes qui vous feront passer au dessus de la moyenne annuelle française (> 50m³ par an et par habitant).

L’eau, c’est la vie : En parallèle, la consommation d’eau à usage alimentaire, c’est 5% de notre usage quotidien : avec 2 litres pour la boissons et 5 à 8 litres pour la préparation des aliments, c’est certainement le poste le plus vital et… le plus économique !

Focus sur la consommation d’eau froide

Réduire sa consommation d’eau, possible ?

Nous avons vu ci-dessus que les postes principaux de consommation d’eau froide se trouvent dans la salle de bain. Pour se laver tout en diminuant sa consommation d’eau, passez à la douche de 5 minutes maximum et oubliez les bains. Certaines pommes de douche permettent également de réduire le débit d’eau tout en gardant une pression suffisante pour apprécier l’écoulement de l’eau sur le corps.

C’est du côté des toilettes que vous aurez un moyen significatif de ne pas gaspiller l’eau potable. Au delà de générer une pollution de l’eau en y déposant nos excréments et urines (voir notre article sur la pollution de l’eau jusqu’à son retour dans les milieux naturels), l’utilisation de notre ressource vitale pour chasser nos déjections est absurde. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour économiser l’eau aux toilettes à chasse d’eau :

  • Ne tirez pas la chasse d’eau systématiquement. Pour un petit pipi, vous attendrez votre prochain passage. C’est déjà 6 litres d’eau économisés. A la fin de la journée, c’est potentiellement la moitié de votre usage quotidien préservé !
  • Installez une bouteille d’eau pleine dans le réservoir de votre chasse d’eau : elle occupera la place de l’eau qui ne sera pas envoyée au toilettes. C’est potentiellement 1,5 litre d’eau économisés à chaque passage et l’évacuation de vos déjections sera tout aussi efficace.
  • Installez une chasse d’eau économique et double-flux : dans les magasins de bricolage, vous trouverez des systèmes permettant de passer de 6 à 3 litres d’eau par chasse d’eau, avec un double bouton de chasse d’eau, pour les petits pipi ou les gros caca !
  • Passez aux toilettes sèches ! C’est assurément la façon la plus radicale d’économiser 100% de la chasse d’eau (potable) ! Que ce soit des toilettes sèches unitaires ou à séparation, vous n’entendrez plus jamais le bruit de la chasse d’eau et vous y accommoderez très bien. Au-delà de l’économie d’eau potable réalisée (et financière), c’est le sentiment satisfaisant de ne pas souiller une ressource vitale.

De tous les postes d’économie d’eau de la maison, c’est le plus facile à mettre en place pour un résultat concret : 25 à 30% d’économie d’eau à l’année ! De façon générale, vous découvrirez au travers de nos articles que les toilettes sèches, notamment à séparation, font partie des petits gestes les plus impactants sur notre environnement. Économie d’eau oui, mais aussi préservation de la biodiversité aquatique, préservation et amendement des sols agricoles, donc résilience alimentaire.

DÉCOUVREZ TOUS LES DÉTAILS SUR NOTRE BLOG

Calculateur de vos gains en installant un toilette écologique

Combien de personnes vivent dans votre foyer ?

1 2 3 4 5 6 7 8 9
=
Eau
10950 litres/an
Compost
44 kg/an
Apport d'azote
33 kg/an
Économie
38 €/an

 

Économisez l’eau de la chasse d’eau !

Certains lecteurs se diront en lisant ces lignes que l’écologie rime avec contrainte. Fini les bains dans l’eau brûlante ? Les douches interminables ?

C’est difficile de changer nos habitudes. Pourtant, la prise de conscience de la crise environnementale donne envie de s’engager au quotidien au travers d’actions diverses, à la maison ou au travail. Chacun y va de son petit combat personnel, de ses actions qui lui sont le plus significatives.
Pour ce qui concerne la douche, certains mettent un chronomètre : au son de l’alarme, on éteint l’eau ! C’est peut être radical, mais ça permet de faire évoluer ses habitudes de durée de douche efficacement et de commencer à économiser l’eau !

 

Vous n’êtes pas prêt à réduire le temps passé sous la douche ?

Alors passez aux toilettes sèches et économisez l’eau de la chasse d’eau. Là encore, c’est une question d’habitude. Mais l’essayer, c’est l’adopter.

Faites rentrer vos toilettes autonomes dans votre quotidien :)

Attention à l’effet boomerang : après avoir installé ses toilettes sèches, il peut être tentant de prendre à nouveau des douches longues, voire des bains. Ce qu’on gagne d’un côté ne doit pas être une raison pour le perdre de l’autre ^^

Il en est de même de ses déchets, voir notre article :

Faire son compost maison

 

Une commande particulière, une question ?

N’HÉSITEZ-PAS, CONTACTEZ-NOUS !

la boutique bibok

Découvrez les toilettes écologiques Bibok

  • BIBOK Classique À poser chez vous

    BIBOK Classique

    Toilettes sèches d’intérieur à séparateur d’urine. Le Bibok est notre caisson de toilettes sèches à séparation. Il permet d’isoler à la source l’urine des matières fécales.

    Prix : 669,90 

    Dont TVA / livraison incluse

    Voir le détail
  • Bibok : le séparateur d’urine Auto-construction

    Bibok : le séparateur d’urine

    Un séparateur d'urine en céramique pour toilettes sèches et raccordable à une canalisation !
    Fabrication française et artisanale.

    Prix : 99,00 

    Dont TVA / livraison en Point Relais incluse

    Voir le détail
  • Kit Séparation Auto-construction

    Kit Séparation

    Idéal pour l'autoconstruction de toilettes sèches, ce kit séparation offre la possibilité de séparer à la source l'urine des matières fécales. Un système pensé pour faciliter les vidanges et valoriser les matières collectées !

    Prix : 149,00 

    Dont TVA / livraison en Point Relais incluse

    Voir le détail

Pourquoi choisir Bibok ?

Une demande,
Une question ?

07 48 90 21 21

Un humain au bout du fil
c’est pas rien 😉

Livraison en France métropolitaine, BELGIQUE ET LUXEMBOURG

Une livraison sur un autre territoire?
N’hésitez pas à nous contacter

Toilettes écologiques
Fabrication française
En savoir plus
dans le petit coin des lecteurs

Paiement sécurisé

Payez en toute sérénité

Conditions générales de vente

Lire nos CVG

© 2024 BIBOK - Tous droits réservés.

Une réalisation Digital Collectif en Nouvelle-Aquitaine

Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
L'email est invalide.